Compatibilité des Systèmes de Gestion de Fichiers (SGF)

cas d’utilisation et compatibilité

Qu’est-ce qu’un bon SGF  ??

donner une réponse exacte à cette question est bien difficile car cela dépend de ce que on veut faire, sur quoi on veut le faire, le résultat attendu selon ces différents choix, les SGF ont des compatibilités et des utilisations bien précises.

Lorsque l’on formate un disque dur interne, un disque dur externe, un SSD, une clé USB ou une carte mémoire, Windows donne le choix entre 3 systèmes de fichiers : FAT32, exFAT, NTFS. Lequel choisir ?

Les systèmes de fichiers définissent des règles d’organisation et de stockage sur un disque dur, une clé USB, une carte mémoire ou n’importe quel autre périphérique de stockage. Les données sont coupées en petits morceaux sur le disque et le système tient à jour un index des fichiers, leur emplacement sur le disque, les autorisations d’accès, leurs attributs… Chaque système de fichiers possède ses propres règles et caractéristiques : certains sont plus rapides, d’autres plus sécurisés, d’autres adaptés à certains périphériques.

Pour pouvoir manipuler des fichiers sur un lecteur qui utilise un format de fichiers spécifique, le système d’exploitation de la machine (un autoradio, un ordinateur, un lecteur DVD…) doit être compatible avec ce format. Il faut donc vérifier que le format de fichiers que l’on s’apprête à utiliser sera reconnu par les périphériques.

Voici les caractéristiques des systèmes de fichiers FAT32, exFAT et NTFS afin que l’utilisateur puisse choisir celui qui est adapté à son matériel et à l’utilisation qu’il souhaite en faire.

FAT32 : le plus compatible

Les clés USB que l’on achète sont généralement toutes formatées au format FAT32 pour un maximum de compatibilité avec les ordinateurs, mais également avec tous les périphériques qui possèdent un port USB : consoles de jeux, autoradios, lecteur DVD, etc.

Un autre problème récurrent sur les tables FAT est la fragmentation quasi permanente du disque où des morceaux de fichiers sont éparpillés aux quatre coins du disque, ce qui cause des baisses de performances au gré des copies et suppressions de fichiers. Il est donc nécessaire de défragmenter régulièrement un disque dur en FAT32 sur lequel l’utilisateur manipule beaucoup de fichiers.

Il ne faudrait pas l’utiliser sur un disque dur ou SSD interne. Il ne comporte pas les fonctionnalités de sécurité et d’autorisations d’accès aux fichiers que l’on trouve par exemple sur le système NTFS.

-Compatibilité

Fonctionne avec toutes les versions de Windows, Mac, Linux, les consoles de jeux, les autoradios, les lecteurs DVD / Blu-Ray… Bref, quasiment tout ce qui possède un port USB.

-Usage idéal

À utiliser sur les clés USB, les disques durs externes ou les cartes mémoires pour un maximum de compatibilité avec la plupart des périphériques, dans la mesure où l’on n’a pas besoin d’utiliser de fichiers plus gros que 4 Go.

NTFS : le plus sécurisé

Le NTFS offre de nombreuses fonctionnalités liées à la sécurité, dont les permissions d’accès aux fichiers, un journal de modifications (pour récupérer des erreurs en cas de plantage), le chiffrement des données, la définition de quota d’utilisation, etc.

Le problème du NTFS est qu’il n’est pas compatible avec tous les systèmes d’exploitation. Il fonctionne avec toutes les versions récentes de Windows depuis Windows XP (Windows Vista, Windows 7, Windows 8.1, Windows 10). Par défaut, Mac OS peut lire les lecteurs formatés en NTFS mais ne peut pas écrire dessus. Certaines distributions Linux peuvent écrire sur des partitions NTFS tandis que d’autres ne peuvent que les lire. La Xbox 360, pourtant de Microsoft, ne supporte également pas le NTFS (tandis que la Xbox One oui).

exFAT : pour les supports flash et USB

Le format exFAT est un système de fichiers optimisé pour la mémoire flash que l’on trouve dans les cartes mémoire et les clés USB. L’accès aux fichiers et les manipulations sont plus rapides que le FAT32 et le NTFS.

Contrairement au NTFS qui ne peut qu’être lu avec Mac OS X, l’exFAT est parfaitement géré en lecture et en écriture. Il en est de même sous Linux, grâce à l’installation des paquets exFAT. Concernant les périphériques récents, il y a de fortes chances qu’ils fonctionnent avec un lecteur exFAT. Cela est le cas de la Playstation 4 et de la Xbox One (mais pas de la Xbox 360 et de la Playstation 3).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.